Jules Laforgue

 

Fils d'un banquier de Tarbes, en poste en Uraguay, Jules Laforgue est né à Montevideo le 16 août 1860.

De sa naissance jusqu'au retour de sa mère en France, en 1866, il vécut en Uraguay puis de 1867, année où Madame Laforge, née Pauline Lacolley, décida de retourner vivre auprès de son mari, jusqu'en 1875, il vécut chez une cousine, près de Tarbes, avant le retour définitif de ses parents en France.

En 1876, la famille s'installe à Paris. l'année suivante, Madame Laforgue meurt.

En 1880, il publie ses premiers poèmes "philosophiques". L'accueil est plutôt réservé. - L'année suivante, son père meurt à son tour et chargé de l'éducation de ses plus jeunes frères, il décide d'accepter le poste de lecteur auprès de l'Impératrice de l'Allemagne.

De 1881 à 1885, il écrit ses Complaintes tout en voyageant dans toute l'Allemagne d'alors, Complaintes qui seront finalement publiées à Paris où elles attirent l'admiration de Mallarmé (entre autres). - La même année, il publie l'Imitation de Notre-Dame la Lune.

En 1886, il est de retour à Paris, publie ses Fleurs de bonne volonté, puis se marie avec une anglaise du nom de Leah Lee.

Ce qu'il prend, en 1887, pour un mauvais rhume est, en réalité, la tuberculose. Il meurt en l'espace de quelques semaines, suivi, l'année suivante par son épouse qui a contracté la même maladie.

Jules Laforgue reste un de ceux qui ont le plus contribué à l'instauration du vers libre.


André Gide, dans son Anthologie de la poésie française, cite pas moins de quatre poèmes de Jules Laforgue :

  • Complainte des débats mélancoliques et littéraires

  • Complainte de la lune en province

  • Solo de lune

  • Les chauves-souris


On pourra, par ailleurs, entrer en communication avec l'Association Jules Laforgue où l'on trouvera des portraits, des citations, divers documents, dont certains numéros de la revue Vortex de l'association, à l'adresse qui suit :

http://www.orsini.net/laforgue/


Retour, si vous êtes venu par là, à : saint Alphonse de Liguori

Sinon voir à : CCBV de Thilouze

Ou encore à : Lwow !


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru