Linda Harrison

 

Comédienne américaine né à Berlin, dans l'état du Maryland, aux USA, le 26 juillet en 1945.

*

Miss Berlin en 1961, Madame Harrison, modèle, à New York, de 1962 à 1965, fut découverte par Mike Medavoy lors du concours Miss International de Long Beach (Californie) en 1966 et immédiatement présentée aux dirigeants de la Twentieth Century Fox.

*

Surtout connue pour sa prestation dans Planets of the Apes (La planète des singes) de Franklin J. Schaffner (1968) et dans Beneath the Planets of the Apes de Ted Post (1970, Madame Harrison a débuté en cheerleader dans deux épisodes de Batman en 1966.

*

Son premier rôle sur grand écran fut celui d'une chasseuse de trésor dans The Fat Spy de Joseph Cates (1965), une parodie des Beach Movies de l'époque, parodie mettant en vedette l'inoubliable Jayne Mansfield.

*

L'année suivante, elle était de la distribution de Way... Way Out de Gordon Douglas, film qui mettait en vedette, le génial (France seulement) Jerry Lewis (1966) avant de décrocher le rôle (Planète des singes) qui allait la rendre célèbre.


Jerry Lewis



Linda Harrison dans
La planète des singes


Une légère éclipse dans sa carrière fit qu'on ne la revit pas avant 1975, sous le nom d'Augusta Summerland) dans un épisode de Barnaby Jones (en 1975), quelques mois avant son deuxième rôle majeur à l'écran (celui de Winnie) dans Airport 1975 de Jack Smight, film à catastrophe mettant en vedette : Charlton Heston, Karen Black, George Kennedy, Gloria Swanson, Efrem Zimbalist Jr., Susan Clark, Helen Reddy, Linda Blair, Dana Andrews, Roy Thinnes, Sid Caesar, Myrna Loy, Ed Nelson, Nancy Olson, Larry Storch, Martha Scott, Jerry Stiller, Norman Fell, Conrad Janis, Beverly Garland, Guy Stockwell, Erik Estrada, Kip Niven, Charles White, Brian Morrison, Amy Farrell, Ireene Tsu, Alan Fudge (dans le rôle de Danton), Christopher Norris, Austin Stoker, et Aldine King (dans le rôle d'Aldine) de même que Sharon Gless (dans le rôle de Sharon). - On remarquera, au passage, dans ce film, Gene Washington, le footballeur des 49ers de San Francisco.

*

Une deuxième éclipse nous priva de sa présence et ce n'est qu'en 1985 qu'on a pu la revoir dans
Cocoon de Ron Howard et dans Cocoon II (dit Cocoon, le retour) de Daniel Petrie trois ans plus tard.


Ron Howard


Madame Harrison écrit présentement son autobiographie.


Retour, si vous êtes venu par là, à :Gene Autry

Sinon voir au : Saint-Thomas-d'Aquin

Ou encore : Rowan Hopkins


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru