Le rose, le fuchsia et le fangshui

Texte publié dans un encart du Castor™ à l'occasion
d'une exposition ROSE
au Musée du Grand Marshall
(12 septembre 2002 au 18 octobre 2003)

L'exposition rose

Au moment où nous écrivions ces lignes, l'exposition rose battait son plein au Musée du Grand Marshall et les commentaires élogieux qu'elle suscite ne fait que confirmer ce que nous de l'UdeNap savons depuis longtemps à savoir que : George de Napierville est passé maître dans l'agencement des couleurs dépassant presque son mentor, Henri Carras, sous qui il travaille depuis des années, leur collaboration datant du temps où ce dernier était Directeur artistique et chef éclairagiste de la Société du Square des Arts du Vieux.

George de Napierville et le fangshui

Couturier et styliste, diplômé en marketing, relations publiques et imposition des mains, George de Napierville (de son vrai nom : George Duquesne) oeuvre depuis 1980 dans le domaine de la mode, du design, des formes obliques et du développement de son soi par la méthode du fangshui.

Il est né, comme il le dit lui-même, fangshuïste car dès son plus jeune âge, il a compris que sa vie n'aurait aucune valeur sans simultanéité, coexistence, contemporanéité ou coprésence dans son univers d'un certain rapport entre son moi et l'existence dans sa vie de tous les jours - et plus particulièrement au niveau du vêtement et de l'ameublement - de la lumière, des formes géométriques à la fois sacrées et non-sacrées et des astres dominateurs que sont les trois étoiles qui forment la ceinture d'Orion dans la constellation du même nom.

En 1970, afin de mieux maîtriser son environnement, il a poursuivit une démarche qui l'a mené de Napierville à Montréal, de Montréal à Paris et puis de là, à Tokyo, Bangkok, Alexandrie et à Tucson, Arizona où, rencontrant les maîtres fangshui de son époque (Réal Émery, Geoffroy de la Marne, Toyota Gingras, Wang Lee et le grand Robert), il s'est spécialisé dans la création individuelle de robes et accessoires pour une clientèle de plus en plus ouverte à la dimension cosmique de l'expression vestimentaire de son soi.

Pionnier du fangshui dans la grande région de Napierville son influence se fait sentir aujourd'hui jusqu'à Saint-Rémi, Lacolle (Saint-Bernard-de-Lacolle) et Châteauguay où sa démarche créative conscientise peu à peu un nombre croissant d'adeptes qui, de plus en plus, intègrent dans leurs vies et leurs habitats, un rapport constant entre le monde visible et le monde invisible des ondes cosmiques qui les entourent.

Et ces ondes, dit-il, sont roses le matin, bleu l'après-midi et fuchsia la nuit.

Couleurs :

Rose le matin : exposition rose au Musée du Grand Marshall.

Bleu l'après-midi : exposition bleue au Musée de la Civilisation.

Et fuchsia la nuit : pourquoi pas, une troisième exposition au Musée des Civilisations à Ottawa ?

L'avenir le dira.

Note de dernière minute :

Nous sommes informés que le Musée des Civilisations à Ottawa, quoique entité indépendante des Gouvernements qui se succèdent dans cette capitale, hésite quelque peu à concrétiser des discussions en rapport une future exposition sur la couleur fuchsia, ayant été informé par le Royal Observatory de Bellingham (en Angleterre) que, dans dix-sept millions d'années, la constellation d'Orion représenterait non plus ce valeureux chasseur géant tué par Artémis mais l'ex-premier ministre du Canada, le très honorable Jean Chrétien.

- Le Castor™


Retour, si vous êtes venu par là à l'Exposition Rose

Sinon voir à Festival Western (24 au 30 juin 2001)

Ou encore à fangshui


© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru