Université de Napierville

Saint-Eugène et Saint-Guillaume (Québec)

Photo à suivre


D'importantes études ont été entreprises depuis le milieu des années soixante (mil neuf cent soixante) par le Service de la Toponymie de la Commission des Services des Parcs, Monuments Historiques, Glissades et Terrains de jeu Nationaux pour déterminer la raison pour laquelle ces deux saints se sont retrouvés côte à côte (pour ainsi dire) alors qu'ils n'avaient, au départ, peu de choses en commun.

Les premières constatations ont débouché sur le fait qu'il existait, dans la Province de Québec :

Cinq paroisses, villages ou municipalités portant le nom de Saint-Eugène :

  • Saint-Eugène (Chaudière-Appalaches) (1868)
  • Saint-Eugène (Mauricie/Bois-Francs) ( 1879)
  • Saint-Eugène (Saguenay/Lac-Saint-Jean) (1923)
  • Saint-Eugène-de-Gigues (Abitibi/Témiscamingue) (1913)
  • Saint-Eugène-de-Ladrière (Bas-Saint-Laurent) (1962)

Et trois portant le nom de Saint-Guillaume :

dont deux dans la région de Mauricie/Bois-Francs : Saint-Guillaume-Village (1902) et Saint-Guillaume-Paroisse (1867)

plus un Saint-Guillaume-de-Grenada [1] en Abitibi/Témiscamingue.

Le texte des discussions sur ce fait troublant (deux Commissions parlementaires et un colloque d'une semaine à Montebello) a été réuni en sept volumes (auquel s'ajoutent les trois du Comité ayant découvert cet état de choses) sous le vocable de Saint-Eugène et Saint-Guillaume, études préliminaires. - Ces études peuvent être consultées en en faisant la demande auprès du Comité Consultatif de la Bibliothèque de l'UdeNap, section des Archives.

Parallèlement à ces travaux, le Service des Recherches Hagiographiques du Ministère de l'Éducation et de la Pédagogie Administrative ayant mis sur pied une Commission d'Enquête sur l'origine de ces deux saints, s'est retrouvé face à un problème encore plus complexe, à savoir qu'il existait :

Quatre saints Eugène

  • Saint-Eugène, évêque de Carthage, mort près d'Albi en 505
  • Saint-Eugène de Paris (martyr), mort à Deuil-en-Parisis vers 286
  • Saint-Eugène de Tolède, mort dans cette ville en 657
  • Saint-Eugène, pape de 654 et 657

(Une note en bas-de-page dans le volume huit du compte-rendu de cette Commission d'Enquête suggère de ne pas tenir compte, pour le moment, d'Eugène III, pape lui aussi - de 824 à 827, qui n'est que bienheureux)

Et six saints Guillaume

  • Saint-Guillaume le Grand, comte de Narbonne et marquis de Gothie (755-812)
  • Saint-Guillaume de Volpiano (962-1031)
  • Saint-Guillaume de Hirschau (mort en 1091)
  • Saint-Guillaume de Montevergine (1085-1142)
  • Saint-Guillaume de Bourges ou de Donjeon (1120-1209)
  • Saint-Guillaume de Pinchon, patron de Saint-Brieuc, (1175-1234)

Suite à la publication préliminaire de leurs constatations, un comité conjoint temporaire qui s'est transformé en 1982 en un comité conjoint permanent (exemple de collaborations du  fédéral et provincial) a publié en 1991, à l'occasion du neuf centième anniversaire de la mort de Saint-Guillaume de Hirschau, ses premières conclusions dans une monographie intitulée :

Saint-Eugène et Saint-Guillaume, sources, références : la connaissance actuelle.

L'hypothèse du hasard semble, pour le moment, avoir été retenue.


[1] Pour une interprétation de Grenada, voir à Evan Joanness

 

Retour, si vous êtes venu par là, à : William Desmond Morris

Sinon, voir à : Jim et Bertrand

Ou encore : à la route qui mène de Saint-Romuald-d'Etchemin à Napierville


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru