Université de Napierville

Parasites


Madame Lise Chrissonnette (deux «S», deux «N», deux «T»), directrice de la Bibliothèque de l'Université de Napierville, tient à préciser auprès de son aimable clientèle que le parasite, dans l'Antique Grèce, était un citoyen honorable, nourri aux frais de l'État, chargé de conserver les provisions des dieux dans le parasiteion (de para, à côté, et de sitos, aliment) et, dans l'Antique Rome, un personnage considérable, admis à la table d'un personnage riche en échange de sa clientèle ou de ses mots d'esprit.

Elle voit, dans son rôle de directrice de la Bibliothèque de l'Université de Napierville, celui de la personne chargée de conserver les provisions intellectuelles de ses habitués.


Le parasite, selon le Grand Dictionnaire Marshall, ne doit pas être confondu avec un symbiote dont la présence est plutôt favorable, voire même indispensable, à son hôte, ni avec un prédateur qui tue rapidement sa victime pour s'en nourrir, ni encore avec les commensaux qui prélèvent une partie de la nourriture des autres.

Un parasite, selon la même source, peut vivre du cadavre de son hôte mort ; on le nomme nécrophage, s'il est un animal ou saprophyte, s'il est une plante (d'où une référence à peine voilée à la culture mentionnée ci-dessus.)

Il existe des parasites monoxènes (qui ne se nourrissent qu'à une seule source) et des parasites polyxènes (qui passent d'un hôte à un autre selon les circonstances ou leurs intérêts). - Là encore, un parallèle qui n'a pas sa place.

À noter qu'on nomme également parasites les crépitements, les sifflements et les roulements qui sont des perturbations d'origine souvent atmosphérique et qui empêchent la réception claire de certains communiqués.

Les arrivistes (sorte de prédateurs au comportement imprévisible) sont souvent des parasites. - Ils ont, pour la plupart, polyxènes mais peuvent longtemps vivre d'un seul hôte.

(Note de l'éditeur)

 

Retour, si vous êtes venu par là, aux : Accords du Latan

Sinon, voir à : Aceto

Ou encore à : Alsina Sharon


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru