Université de Napierville

Groupes (musicaux) québécois

(de 1955 à 1990)

Ci-dessus : César et les Romains


Pour faire partie d'un groupe musical populaire, à partir de la fin des années cinquante et surtout à partir des années soixante, au Québec et un peu partout dans le monde, des chanteurs, des musiciens et même des gérants se sont teints les cheveux en blanc, en rose, en vert ; ils ont porté des habits jaunes, verts, des costumes blancs ; ils ont été romains, gendarmes, excentriques, aristocrates, caïds, chasseurs, astronautes ; certains furent même des monstres ou, comme, Caïn fuyant Jéhovah, se sont vêtus de peaux de bête. Les chanteuses et musiciennes se contentèrent, elles, d'être mignonnes, ingénues, ladies, coquettes, intrigantes, mystérieuses mais elle furent aussi guerrières et finirent par s'entourer, elles aussi, de gitans, d'esclaves ou de serviteurs.

Leurs seuls noms constituent une véritable anthologie de la petite histoire de la chanson québécoise des années soixante, soixante-dix et quatre-vingt.

De 1955 à 1990, voici une liste partielle de ces groupes :

Albatros Groupe vocal fondé à Saint-Hyacinthe et formé de Bernard Clément, Jocelyne (Jojo) Clément, Gaston (Marco) Cormier et Donald Thériault. (1972-1975)

Succès : Adieu, Ami, Ensemble...

Alexandrins, Les Duo formé en 1965 de Luc Cousineau (contrebasse, guitare, chant, composition et arrangements) et Lise Vachon-Cousineau. (1966-1973)

Succès : Chante chansonnier, John Kennedy et Les copains.

Aristocrates, Les Groupe formé en 1965 de trois ex-membres des Corvets (Yves Côté, batterie, Julien Hébert, guitare et Pierre Pothier, guitare basse) et d'Alain Robert, guitare, Donald Bélanger, orgue et chant et de Gilles Héroux. Claude Michon fait également partie de ce groupe en 1965-1966. (1965-1969)

Succès : Ton visage maquillé de joie.

Astronautes, Les Monsieur Richard Blouin de Shawinigan Sud (Mauricie) nous informait en 2004 que ce groupe aurait été formé  de : Jean-Guy Matin, Claude Dugré, Martin Audet et de son frère mais Monsieur Marcel Hardy, ex-membre des Astronautes, nous informe le 23 mars 2005, que le groupe avait été vraiment formé du guitariste et chanteur René Houle, de lui-même à la guitare d'accompagnement et de Jean-Luc Robert à la batterie. - Que sur disque, le groupe avait été composé du chanteur Jean Guy Martin, du guitariste (solo) Marcel Audet de Jessy Winchester à la guitare et au piano, du guitariste basse, de Claude Dugré, guitariste soliste lui aussi et de Gilles Guillemette à la batterie.

Succès : Fol espoir

Aut'chose Groupe formé en 1973 et qui comprenait, à l'origine, Lucien Francoeur, chanteur et récitant, Mike Gauthier, guitare basse, Pierre Gauthier de la Vérendrye (1973 à 1976), composition et guitare, Jacques Lalumière, batterie, remplacé par Chris Castle en 1975 puis Jean Harnois en 1976, Jacques Racine, guitare et Jean-François Georges (à partir de 1975), claviers. - (1973-1982)

Succès : J't'aime pis j't'en veux, Prends une chance avec moi, Vancouver la nuit, Nancy Beaudoin, Ambulance Francoeur, etc.

Barde Groupe formé de Chris MacRagallaig (aussi appelé Chris Crilly), violon, tambourin et chant et de Toby Cinnsealac (aussi appelé Toby Kinsella) du duo Nabaird auquel se joignent, en 1975, Richard Chapman, banjo et chant, Pierre Guérin, accordéon, guitare, flûte et chant, Ed Moore, flûte et percussion et Eliott Selick, violon, banjo et flûte. (1975-1982)

Succès : La chanterelle d'or, L'île noire, Fanny Power, etc.

Baronets, Les Voir à Les Baronets.
B.B., Les Groupe formé de Patrick Bourgeois, chant et composition, François Jean, batterie et Alain Lapointe, claviers, guitare et chant. (1986-1992)

Succès : Patrick Bourgeois.

Beau Dommage Groupe formé de Pierre Bertrand, guitare, guitare basse et chant, Marie Michèle Desrosiers, claviers et chant, Réal Desrosiers, batterie, Pierre Huet, parolier, Robert Léger, claviers et flûtes (remplacé sur scène par Michel Hinton en 1975) et Michel Rivard, guitare et chant. (1972-1984)

Succès : plusieurs.

Bel-Air, Les Voir à Bel-Air.
Bel Canto, Les Groupe formé de Daniel Bolduc, guitare et chant, Guy Bolduc, guitare, remplacé en 1964 par André Fortin, Claude Falardeau, guitare basse et harmonica, Marcel Lebel, batterie, remplacé en 1964 par Pierre Paquet et René Letarte, guitare et chant. (1962-1971) - De 1970 à 1971, ce groupe porta également le nom de Kanto.

Succès : Découragé, Feuille de gui (version électrique), Coui Coui...

Cailloux, Les Groupe formé de Jean Fortier, guitare et chant, Jean-Pierre Goulet, guitare et chant, Robert Jourdain, contrebasse, guitare et chant et Yves Lapierre, guitare, banjo, chant et arrangements. (1963-1968)

Succès : Au chant de l'alouette, Le canot d'écorce, etc.

Cano Groupe formé de Marcel Aymar, guitare et chant, David Burt, guitare et harmonica, Michel Dasti, percussions, John Doerr, guitare basse et synthétiseur, Michel Kendel, claviers, Wasyl Kohut, violon et mandoline, André Paiement, guitare, flûte et chant, Rachel Paiement, guitare et chant (jusqu'en 1981) et Ben Mink, violon et chant (1986). (1975-1986) - Ce groupe fut aussi connu sous le nom de Masque de 1981 à 1985.

Succès : Baie Sainte-Marie, Le vieux Médéric, etc.

César et les Romains Voir à César et les Romains.
Chanceliers, Les Groupe géré par Pierre Gravel composé, entres autres, de Pierre Martin, batterie, qui se joindra aux [Nouveaux] Jaguars en 1989, Richard Lasnier, guitariste, qui se joindra aux Sinners en 1970, de Michel Pagliaro (1966) et d'André Parenteau. (1964?-1970?)

Succès : Le petit pop

Classels, Les Groupe formé à l'origine de Michel Caron, guitare et chant, Jean-Clément Drouin, guitare, Serge Drouin, batterie et Pierre Therrien, guitare basse (les Specialtones, 1960) auxquels se joint le chanteur Gilles Girard qui faisait carrière depuis 1959 sous le nom de Danny Boy. - Ce groupe adopte le nom de Classels en 1964. (1964-1971) - Voir photo.

Succès : Avant de te dire adieu, Ton amour a changé ma vie, Qu'est devenu notre passé, Et maintenant...

Note : Il n'existe aucun rapport entre le ministre fédéral Pettigrew et ce groupe.

Coeur d'une génération, Le Trio formé en 1969 de deux ex-membres des Aristocrates, Alain Robert, guitare et Claude Michon, guitare et chant et Louise Themens-Torrani, chant. - Alain Robert est remplacé par Denis Forcier, ex-Sultans, en 1970. (1961-1971)

Succès : Pierrot les cheveux, Petit Pierre, Tête brune...

Contraction Groupe formé de Robert Lachapelle, piano, Yves Lafferière, guitare basse, Richard Perotte, batterie, Christiane Robichaud, chant et Robert Stanley, guitare. - Ont également fait partie de ce groupe : Michel Robidoux, Rawn Bankley, Serge Lahaie, Marcel Huot, Christian Saint-Roch, Denis Farmer, Michel Séguin, Jimmy Tanaka, Carlyle Miller et Jean-Pierre Brunot. - Voir aussi à Ville-Émard Blues Band et Toubadou. (1971-1976)

Succès : d'estime.

Coquettes, Les Quatuor vocal formé des soeurs Marie-Claire, Marie-Reine, Reina et Réjeanne Mallette. (1960-1971)

Succès : La licorne, Le petit sauvage du nord...

Corbeau Groupe formé de Roger «Weso» Belval (*), batterie, Pierre Harel (*), chant, Donald Hince, guitare, Michel «Willie» Lamothe(*), guitare basse, Jean Millaire, guitare et Marjolène Morin. (1977-1984)

(*) ex-membres d'Offenbach

Succès : Illégal.

Dionysos Groupe formé de Philippe Bech (de 1972 à 1974), claviers et flûte, Éric Clément, guitare, Jean-Pierre Forget (à partir de 1976), piano et saxophone, Jean-Pierre Legault remplacé en 1971 par Fernand Durand, guitare basse, Robert Lepage, batterie, André Mathieu, claviers et Paul Thibert, flûte et chant. (1969-1978)

Succès : L'âge d'or et Suzie.

Excentriques, Les Groupe formé de Réginald Breton, chant, Réal Deschatelets, guitare, Denis Lauzon, guitare basse, Léandre Racine, guitare et Florian Shields, batterie. (1964-1966)

Succès : Fume, fume, fume

Folle Avoine Voir Hart Rouge.
Gants blancs, Les Groupe à l'origine d'Offenbach formé en 1962 à partir du groupe Double Tones transformé en Twinstin' Vampires et Fabulous Kernel avant d'adopter ce nom en 1964. Il était formé des frères Boulet, Denis, batterie et Gérard (Gerry), trompette, guitare, orgue et chant et de Louis Campbell, saxophone, Fernand Hébert, saxophone, et Bernard Lamoureux, guitare. - D'autres musiciens ont également fait partie de ce groupe : Ronald Thibodeau, Michel «Willie» Lamothe et Jean «Johnny» Gravel. (1965-1969)

Succès : Ça claque avec les Gants blancs, émission de télévision sur les ondes de CHLT-TV, Sherbrooke en 1965 et Bonsoir copains, au même endroit, en 1966.

Note : Les Gants Blancs ont accompagnés le chanteur Bruce Huard pendant un an après la dissolution des Sultans.

Gants noirs, Les Groupe formé de Jacques Guay ex-membre du groupe Blue Marks, guitare basse, Jean-Marc Roger, batterie, Raymond Roger, ex-membre du groupe Garçons de Minuit, guitare et saxophone et Rony Tweddell, ex-membres des groupes Stéréos et Hop Tones, guitare et chant. (1965-1973)

Succès : Un soir sans toi.

Garolou Groupe qui portait à l'origine le nom de Lougarou formé de Georges Antoniak, guitare et chant, remplacé par Gilles Beaudoin en 1977 puis par Gaston Gannon, en 1979, Michel Deguire (batterie et chant), Marc Lalonde, guitare basse et chant, Michel Lalonde, guitare et chant et Steven Naylor, claviers et chant, remplacé par Réginald Guay en 1977. (1975-1983)

Succès : un certain.

Gendarmes, Les Groupe formé en 1961 sous le nom de Kambo et qui changea de nom pour celui des Gendarmes en 1965. Il était formé d'André Girard, orgue, Michel Girard, guitare basse, Guy Harvey, chant, Laurent Rivard, guitare et Roger Tremblay, batterie. (1965-1968). - Cliquez ici pour photo.

Succès : Reviens vers moi, Ne me quitte pas, Vivre sans toi et Carole.

Habits jaunes, Les Groupe issu des Marvel's formé de Gilbert Chenard, guitare, Bernard Desranleau, guitare, Ronald Grenier, saxophone et chant, remplacé par Jean-Paul Dugas en 1966, Roger Laframboise, guitare basse, Léo Ménard, batterie, remplacé par Raymond Parent en 1965, et Alain Vaudrain, orgue. - Ont également fait partie de ce groupe : Maurice Richard, bassiste (du futur groupe Jazz Libre du Québec), Jean-Louis Thomas, guitariste, Frédéric Rodrigue et la chanteuse Dorothée Thériault. (1965-1970)

Succès : Miss Boney Maronie et Monsieur Longtemps.

Harmonium Groupe formé de Pierre Daigneault, flûte, saxophone et clarinette (1974-1976), Libert Subirana (1976), Serge Fiori, guitare flûte et chant, Serge Locat, claviers (1974-1977), Jeff Fisher, claviers, (1977), Michel Normandeau, guitare et chant, (1972-1976), Robert Stanley (1976), Louis Valois, guitare basse, claviers et chant (1976-1978) et Monique Fauteux (1976-1978). (1972-1978)

Succès : Un musicien parmi tant d'autres, Pour un instant, De la chambre au salon...

Hart Rouge Groupe vocal à l'origine (1983) portant le nom de Folle Avoine et composé des six soeurs Campagne et de leur frère, Paul. - En 1987, il change leur nom pour celui de Hart Rouge. Il est alors composé des soeurs Annette, Michelle et Suzanne et de leur frère, Paul. (1987-1991?)

Succès : en anglais.

Hou-Lops, Les Voir à Hou-Lops.
Hozana Groupe datant de la fin des années 70, début des années 80. - Un disque : «Spécialement pour vous le groupe Hozana», étiquette Hozana ST 5003, enregistré au studio Filtroson, manufacturé par Enregistrement Riobert. - (Merci à André pour cette information)
Infonie Groupe formé essentiellement de Walter Boudreau, saxophone (composition et arrangement) et de Raoul Duguay (chant et poésie) au sein duquel ont défilé divers artistes (musiciens, peintres, mimes, danseurs) et qui a réuni, pour un seul spectacle, jusqu'à 35 musiciens. (1967-1974)

Succès (spectacles) : La nuit de la poésie (1970), Poèmes et chants de la résistance (1971), etc.

Ingénues Trio vocal formé de Ginette Boulet, Louise Boulet et Colette Hébert (1964-1968)

Succès : Nous aimons les Baronets, chansons des Beatles et des Supremes.

Jaguars Groupe (à l'origine : les Harmos) formé de Jean-Guy «Arthur» Cossette, guitare, Gilles Morissette, guitare et chant, Raynald Morisette, batterie et de Doris Thibeault, guitare basse. - Ont également fait partie de ce groupe : Yvon Vaillancourt, ex-Vampires, saxophoniste et Tommy Manderson, chanteur. (1962-1966) - Voir photo.

Ce groupe a été ranimé en 1970 puis en 1981 et puis encore en 1987 et 1989 avec différents musiciens sous la directive de Jean-Guy «Arthur» Cossette qui, entre temps, aura fait partie des Bohèmes, des Sinners et de la Révolution française.

Succès : Supersonic twists, Jaguar Shake, Le fermier psychédélique, Mets ça sur mon bill, etc.

Jérolas Duo formé de Jean Lapointe et de Jérôme Lemay. (1955-1974)
Jim et Bertrand Voir à Jim et Bertrand
Kanto, Les Voir à Bel Canto (cette page).
Karrick, Les Duo formé de Claude Lafrance, guitare, chant et composition et de Michel McLean, idem. (1968-1972)
Kashtin Duo formé de Claude McKenzie, guitare et chant et de Florent Vollant, idem. (1989-1994?)
Laymen Twist Groupe formé de Jean-François Aubé, guitare basse, guitare, chant et composition, Paul Dubé [1], claviers et chant, et Stanley Hilaire, claviers et chant. (1984-1991)

Succès : Je n'aurais jamais dû t'aimer, Walk on the Wild Side.

[1] Aucun rapport avec notre Paul Dubé.

Lutins, Les Voir à Lutins.
Madame Groupe formé de Roger Boudreau, guitare, Michel Gatgnol, chant, Gilles Leblanc, guitare basse, Jacques Marchand, guitare, Robert Pelletier, percussions et Michel Smith, clavier. (1982-1992)

Succès : On veut pas payer, Frôlé, frôlé, Où est passé Roger...

Maneige Groupe formé d'Alain Bergeron, flûte et saxophone, Jérôme Langlois, piano, claviers et clarinette, Vincent Langlois, claviers et percussion, Denis Lapierre (à partir de 1975), guitare, Yves Léonard, guitare basse et contrebasse, Paul Picard (à partir de 1975), percussions et Gilles Schetagne, batterie et percussion, remplacé en 1981 par Pierre Gauthier. (1972-1984)

Succès : Jean-Jacques, Les pétoncles, Douce-Amère, Bullfrog Dance, Tangerine, etc.

MacGarricle, Kate et Anna Duo d'auteures et de chanteuses formé de deux soeurs qui jouent également du piano, de la guitare, de l'accordéon et du banjo. - Ce groupe est actif depuis 1963.
Mégatones, Les Groupe instrumental formé de Ralph Angellilo, batterie, Denis Champoux, guitare, Claude Patry, guitare basse et Jean Poiré, guitare. (1962-1966) - Ce groupe a changé temporairement son nom à celui de OOK-PIKS en 1965.

Succès : Mégatwist, Cha Lala, Guitare Limbo...

Mersey's Les Groupe à l'origine portant le nom de The Blue Men (Alain Jodoin) et formé de : Normand Alepin, guitare et orgue, François Bégin, guitare, Alain Jodoin, guitare basse et chant, Georges Marchand, guitare basse (1966-1968) et Richard Tate, batterie. (1964-1969). - Les nouveaux Mersey's, formés entre autres de Richard Lasnier, Louis Saint-Antoine et Normand Alepin, dureront un an (1970)

Succès : Soldat de bois (version française de With a Little Help from My Friends de Lennon/McCartney), Hey Jude, etc.

Miladys, Les Voir à Miladys.
Morse Code ou Morse Code Transmission Groupe qui se nommait à l'origine les Maîtres et qui était formé de Jocelyn Julien (guitare et chant), remplacé en 1975 par Daniel Lemay, guitare et flûte, Raymond Roy, batterie, Christian Simard, claviers et chant, et Michel Vallée, guitare basse et chant (1967-1976).

Succès : Un grand amour, Jolie Suzanne, Une nuit avec toi...

Nouvelle frontière Groupe formé d'André Brault, guitare basse et chant, Denis Chénier, batterie, Roger Letendre, guitare et chant, Marie-Claire Séguin, chant, Richard Séguin, guitare et chant et Normand Théroux, piano, orgue et chant. (1966-1971)

Succès : Que j'aime de t'aimer, La ballade des bourgeois, Confiture bleue...

Nuance Groupe formé de Sandra Dorion, chant, Mario Dubé, claviers, Daniel King, batterie, Denis Lalonde, guitare et Mario Laniel, guitare basse. (1982-1987)

Succès : Vivre la nuit, Sans être aimé, Jusqu'au bout...

Octobre Au groupe Gladstone, Jean Dorais, guitare, Pierre Flynn, claviers, chant et composition et Mario Légaré, guitare basse se joint en 1971 le batteur Pierre Hébert pour former ce nouveau groupe. (1971-1982)

Succès : La maudite machine, Quand la nuit se réveille, Violence, l'Oiseau rouge...

Offenbach Groupe formé de Denis Boulet, batterie, remplacé en 1972 par Roger «Wéso» Belval, Gerry Boulet, claviers et chant, Jean «Johnny» Gravel, guitare, Pierre Harel, clavier et chant et Michel «Willie» Lamothe, guitare basse. - Voir aux Gants Blancs. - (1969-1985)

Succès : Câline de blues, Québec Rock, Faut que j'me pousse...

Panthères noires Créé en 1960, le groupe «les Panthères Noires» était composé de Robert Tanguay, Serge Deblois, Simon-Pierre Vézina, Noël Paré et Michel Gelly remplacé après quelques mois par Jean-Louis Giroux qui fut par la suite remplacé par Raynald Huot. - Ce groupe a surtout joué dans la Beauce (Beauceville, Saint-Georges), dans Charlevoix et sur la côte de Beaupré. - Quelques tournées : une en Abitibi et une autre sur la Côte Nord (Sept-Iles) avec Fernand Gignac, Rosita, Salvadore, Benny Barbara. Les Panthères Noires ont cessé leurs activités en juin 1967. - Cliquez ici pour photo.
Reno, Ginette Chanteuse née Ginette Raynault, à Montréal, en 1946.
Révolution française, La Groupe formé de Jean Guy «Arthur» Cossette, guitare, François Guy, chant, Georges Marchand, guitare basse et Louis Parizeau, batterie (tous ex-membres des Sinners) et d'Angelo Finaldi, guitare et Richard Tate, batterie. - Plusieurs autres musiciens sont également passés par cette formation. (1968-1969)

Succès : Québécois, nous sommes Québécois.

Richard, Michèle Chanteuse née à Sherbrooke, en 1946. - Voir à Festival du cinéma de Napierville, Meilleures comédiennes, année 1965, article sur Mylène Demongeot et à Musique traditionnelle du Canada Français (commentaires sur Ti-Blanc Richard).
Rock'n Roll Kids Voir à Jacques Michel
Sinners, Les Groupe formé de Jay Boivin, guitare, François Guy, guitare et chant, Georges Marchand, guitare, Louis Parizeau, batterie et Charles PrévoSaint-Linton, guitare basse et chant. - Les changements de personnel furent très importants au cours de la carrière de ce groupe. - (1965-1968)

Succès : Penny Lane, Monsieur Ding Ding, Des gens ben corrects...

Sloche Groupe formé de Carol Bédard, guitare, percussions, Gilles Chiasson, batterie, percussions, remplacé par André Roberge en 1976, Pierre Hébert, guitare basse, contrebasse, percussions, Martin Murray, claviers et percussions et Réjean Yacola, claviers. (1973-1977)

Succès : Ad hoc, Stadaconé et J'un oeil.

Sultans, Les Groupe formé à partir des ex-Dots de Ghislain Dufault, guitare basse, Michel Dufault, batterie, remplacé en 1966 par Pierre Bélanger, Denis Forcir, guitare, Bruce Huard, chant (des Majestics de Sorel), Claude Reid, guitare, remplacé temporairement en 1965 par Roger Beaudet. (1964-1968)

Succès : Va-t-en, La poupée qui fait non, Vivre sa vie, etc.

Taches, Les Groupe formé de Rudy (ou Rudie) Caya (jusqu'en 1986), guitare, chant et composition, Alain Karon (fondateur de Modular) à la guitare également, Jules Francis au clavier, Jean Gravel (ne pas confondre à celui d'Offenbach) à la basse et Michel Baudry (dit le gros Bill) à la batterie, puis : Daniel Jacob, guitare, Bernard Legrand, batterie et Andrée «Maxine Cocotte» Lévesque, guitare basse. (1982-1990?) de même que Max Falardeau.

(Merci à Monsieur Gravel pour ces précisions)

Succès : Shakatwist, Jaguar Shake, Shakatwist, Une bonne raison, Va chercher des frites, Crier...

Ajout de Monsieur Alain Karon (28 juillet 2008) :

Fondé en 1982 du scindement de groupe Modular, Les Taches qui, selon  la légende, semblent avoir vu le jour à Montréal sont, en fait, de naissance… Ils ont choisi leur nom pour jeter de la peinture sur l’homme et la femme invisible, afin de bien identifier et maculer les préjugés, les sophismes, les idées reçues, les personnes et les sectes qui les propagent.  Les Taches « dérangent ».  Débiles peut-être, indélébiles, sûrement ! 

Les Taches surviennent quand on s’y attend le moins et dans tous les coloris : Hardcow, Twistadelic, surfacid, grassabilly, funkypunky, Progabilly, electropoils, etc. Ils se mélangent avec tout et toutes, et les couleurs distortionnantes sont évidemment, privilégiées… 

Dès les premières apparitions, la réputation s’installe… Invités au concert des étudiants en musique du cegep Lionnel-Groulx, ils réussissent à jouer 4 chansons avant que la police débranche tout le système tellement le public est survolté !  Ensuite, ils bousillent la Noël de l’élite du parti communiste du Canada en vidant la salle en 8 chansons seulement !  Et bien sûr, quelques premières parties de groupes connus où les Taches « volent » le show contribueront à étendre la rumeur… 

C’est lors d’une première tournée de 2 mois en France et Belgique, en 1986, que la formation se fait vraiment remarquer.  Deux soirées au célèbre Gibus de Paris propulseront le groupe au haut de l’affiche de plusieurs festivals dont le « Festival de la Paix à Paris », « Rencontres du 13E type » à Lille et la « Fête de la Musique » à Liège.  De retour au pays, ils remportent le concours pan canadien « Rock Envol » de Radio-Canada et participent à l’événement « Franco-Rock International » avec La France, la Belgique et la Suisse. 

1987 fut l’année du lancement : signature chez les Disques Isba, sortie d’un 1er single qui monte dans les premières positions des radios, concerts en compagnie de pointures telles que Rita Mitsouko (5 représentations!), Los Carayos (Manu Chao), Garçons Bouchers, etc. Ils sont aussi la seule formation francophone sur 28 participantes invitée au « New Music Festival ». Car Les Taches sont autant appréciées du public et des médias anglophones que francophones.  

En 1988, ils enregistrent leur 1er album, participent à la « Bourse Rideau » et tournent au Canada participant au « festival Franco-ontarien », au spectacle anniversaire de Much music à Ottawa, à la « fête Fransaskoise » en Saskatchewan et à « l’International Festival of Independant Music » à Toronto. 

L’album « Oups…! » voit le jour en 1989 de même qu’un premier vidéoclip « Une Bonne Raison » qui sera diffusé partout au Québec, Canada d’est en ouest et même jusqu’à MTV Nashville !  Les Taches tournent au Québec ainsi que dans les Maritimes et sont invités à se produire 2 fois au « Festival de Woodstock » dans l’état de New York pour le 20e anniversaire de ce célèbre événement en compagnie de Dr.John, The band, the Wailers, Spyro Gyra entre autres !  Ils se produisent aussi au Spectrum avec Paul Piché et Richard Séguin pour l’anniversaire de Musique Plus et feront un concert mémorable au « Coup de Cœur Francophone » en compagnie de Steve Faulkner et Rick Hayworth, concert qui sera la base du renouveau country au Québec selon Le Devoir ! 

En 1990, Les Taches, entre autres spectacles au Spectrum de Montréal et « Contact Ontarois » à Ottawa, feront deux tournées en France totalisant 55 concerts !   Accueil hystérique où la renommée les précède, ils sont invités pendant 1h30 à Oui-fm (CHOM-fm de Paris) et font plusieurs apparitions télévisuelles. 2 autres vidéoclips seront diffusés (« Crier » live & « Va Chercher ») partout et longtemps encore sur la côte ouest.  Plusieurs offres de multinationales européennes (Warner-CBS-Sony), une autre de Daniel Lanois pour réaliser le 2e album de même que plusieurs demandes de concerts en Louisiane, Vancouver entre autres, seront cependant bousillées par les Disques Isba par incompétence, cupidité et/ou mauvaise volonté et contribueront à éloigner le groupe de la scène qui s’en remettra difficilement, accumulant les changements de personnel et autres problèmes, financiers entre autres. 

Les Taches traversent les années 90 de façon sporadique.  Les maquettes du 2e album jugées trop « Heavy » (le grunge pas encore arrivé…) circulent dans l’underground.  Une de ces maquettes tourne beaucoup dans les radios communautaires et se retrouvera en 1996, #1 pendant 4 mois sur les ondes de la radio universitaire CISM-fm et finira l’année, par choix des auditeurs, 12e sur 100, toutes catégories, styles et langues confondues.  Ils tournent un peu au Québec cette année là. 

En 2004, on les revoit avec Polémil Bazar et Les Cowboys Fringants à la « Marche contre le Suroît » où ils se font de nouveaux fans. Ils font une apparition électrisante en 2005 à la St-Jean au parc de la Promenade Bellerive survoltant les 10 000 personnes présentes ! L’album  « Oups…! » devient une pièce de collection très recherchée, n’ayant pas été réédité encore. En 2007 la formation fête son 25e anniversaire avec plusieurs concerts dont Coup de Cœur Francophone et sortent la série « Splash », trois albums live enregistrés à Montréal et en France entre 1986 & 1990. Ce groupe école où plus de 40 musiciens(nes) ont fait leurs marques, a donné à date 300 concerts et leurs refrains imparables combinés à leurs prestations aussi solides que déchaînées a indélébilement imprégné ceux qui les ont vu. Les Taches sont là là là pour rester… 

Plus de 40 musiciens ont fait parti de la formation (toujours 2 guitares, basse-batterie donc aucun claviériste ou autre) dont les plus connus sont:

Alain Karon : auteur-compositeur, chant, guitares & multi-instruments, arrangements, conception & gestion.
Rudy Caya (1982-1986): auteur-compositeur, chant, guitares (>>> Vilains Pingouins)
Michel Beaudry (1982-1984): batterie
Jean Gravel (1982-1983): bass & vocaux (aucun rapport avec le guitariste d'Offenbach ou le batteur (Leloup, Balthazar)
Maxine Cocotte ( 1985-1988): vocaux, synthbass
Michel Vaillancourt (1985-1986) : batterie (>>> Vilains Pingouins)
Daniel Jacob (1986-1987): guitares, vocaux, arrangements,
Bernard Legrand (1986-1987): batterie, vocaux
Antoine Mainguy (1987): batterie, vocaux (>>> Bundock)
Michel Dagenais (1988): guitares, vocaux (>>> Jean Leloup, Dédé Traké, Marc Déry)
François Lalonde (1988-1989): Batterie, vocaux (>>> Jean Leloup, Dédé Traké, Frères à Ch'val, Lhassa de Sela, etc)
Yves Desrosiers (1989): guitares, vocaux (Jean Leloup, Mononc'Serge, Lhassa de Sela, carrière solo)
Gilles Brisebois (1989-1991): bass, vocaux (Jean Leloup, Frères à Ch'val, Voïvod, réalisation maintenant avec Pagliaro & Daniel Bélanger)
Pierre Bouchard (1990-1991): batterie, vocaux
Rémi Villeneuve (1990): guitares, vocaux (maintenant avec "Duster 71" à Grenobles)
Gérald Cabot (1990-1991): guitares, vocaux (du groupe les Nerfs avec Gilbert Gélinas)

La formation actuelle est composée de :

Alain Karon: auteur-compositeur, chant, multi-instruments, arrangements, conception & gestion
Pierre Bouthillier (depuis 1991): guitares, vocaux
François Demers (depuis 1996): bass & vocaux
(+ différents batteurs)

Note à propos d'Alain Karon :

Alain Karon est leader de la formation musicale rock LES TACHES depuis 1982.  Multi-instrumentiste, arrangeur & réalisateur dans ses studios & autres, co-initiateur des Tam Tams sur le Mt-Royal, deejay & animateur sur les ondes communautaires pendant plusieurs années, il fut également l'instigateur et président de l'Usine de Création AKMÉ, un incubateur culturel situé dans le Mile End, voué à la création multidisciplinaire qu'il a piloté pendant quatre ans (1984-88) et qui a connu un rayonnement international.  Il fut également fondateur et président du festival international rock de Montréal (FIRM). Concepteur, coordonateur et consultant, il se spécialise aussi dans l'édition musicale et les droits d'auteur avec sa compagnie les Éditions Houji/Sigretto.  Depuis 1997,  il préside le Lab\Oratoire (conception & gestion de projets socioculturels) et a aussi fondé L’OJM (Organisme Jeunéthiquement Modifié) en 1998.  Co-fondateur la même année de GRIP Montréal, (organisme de prévention, de sensibilisation et d'information sur la toxicomanie et autres problématiques psychosociales) il est élu comme trésorier sur le conseil d'administration qu’il quitte en 2004 par manque de temps, siégeant aussi sur différents lieux de concertation tels que : La Table de Concertation Jeunesse Villeray Petite-Patrie et l'’RDS pour le projet Jeunesse et Gangs de Rue.  En 2003, il retourne à la réalisation et à la production et fonde une étiquette de disques appelée « Re:Belle » afin de favoriser la diffusion d’artistes originaux.  En 2007, il fête le 25e anniversaire des Taches avec plusieurs concerts et la sortie d’albums live enregistrés à Montréal et en France entre 1986 & 1990

Teardrops, Les Groupe formé de Claude Bélisle, Tony Coletta, Jerry Côté et Robert Ménard (1958-1965)

Succès : Je promets.

Têtes blanches, Les Voir Hou-Lops.
Three Bars, Les Groupe formé de Raymond Berthiaume, saxophone et chant, Roger Gravel, piano et Fernand Thibault, contrebasse. (1952-1959)

Succès : Mister Sandman, N'oublie jamais, Darling, je vous aime beaucoup...

Toulouse Trio formé de Heather Gauthier, remplacé par Liette Lomez en 1979 (la soeur de Céline), Mari-Lou Gauhier, remplacé par Laura Niedzielski-Zimmerman en 1976 et Judy Richards. (1976-1986)

Succès : Lindbergh (version disco), C'est toujours à recommencer, Les hauts et les bas d'une hôtesse de l'air, etc.

Uzeb Groupe (jazz et musique dite «progressive») formé de Paul Brochu (à partir de 1981), Alain Caron (1979), Michel Cusson, Jean Saint-Jacques (1976-1980) et également de Réjean Généreux, Sylvain Coutu, Stéphan Montanaro, Jeff Fisher et Michel Cyr. (1976- )
Valiants, The Groupe des années soixante ayant à leur tête Richard Grégoire. - Ont enregistré un disque chez Télédisc.
Vilain Pingouin Groupe formé de Frédéric Bonicard (depuis 1987), guitare basse, Rodolphe Fortier, guitare et banjo, tous deux ex-membres de I've Been robbed, de Claude Samson (depuis 1988), guitare et mandoline, ex-membre de At First Glance, Rudy (ou Rudie) Caya,  guitare, chant et composition, Michel Baudry (dit le gros Bill), deux ex-membres des Taches, Albert Menace et Nicole Beausoleil. (1986-1996)

(Voir aux Taches)

Succès : François, Salut salaud, le Train, Marche seul, etc.

Ville Émard Blues Band Moins un groupe qu'une association continue et discontinue de musiciens, le Ville Émard Blues Band a vu passer parmi ses rangs : Rawn Bankley, guitare, Marcel Beauchamp, piano, Lise Cousineau, chant, Michel Dion, guitare basse, Denis Farmer, batterie, Rolland «Bill» Gagnon, guitare basse, Roger Gougeon, trompette, Marcel Huot, batterie et harmonica, Robert Lachapelle, piano, Yves Laferrière, guitare basse, Carlyle Miller, saxophone et flûte, Renald Montemeglio, saxophone et flûte, Pierre Nadeau, claviers, Yvan Ouelette, claviers, Christiane Robichaud, chant, Michel Robidoux, guitare, Christian Saint-Roch, batterie, Estelle Ste-Croix, chant, Michel Séguin, percussions, Robert Stanley, guitare, Serge Vallières, guitare, etc. (1973-1975)

Voir également à Contraction.

Voïvoid Groupe formé en 1983 de Denis «Shake» Bélanger, chant, Denis «Piggy» D'Amour, guitare, Michel «Away» Langevin, batterie et Jean-Yves «Blacky» Thériault, guitare basse.

Succès : adaptation de Astronomy Domine du groupe britannique Pink Floyd et Banzaï.

Ne font pas partie de cette liste sélecte divers groupes sur lesquels les informations sont trop fragmentaires. On en trouvera une liste partielle en cliquant ICI.

Note :

Monsieur Bruno Belisle de Montréal nous signale un site d'échange de vidéos de groupes québécois (et autres) des années soixante, soixante-dix à l'adresse suivante :

RÉTRO-FRANCO 60-70 :  www.retrofranco.cjb.net

 

Retour, si vous êtes venu par là, à :  Palmarès (1965)

Sinon, voir à : Rousthavéli

Ou encore à : Sedia gestatoria


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru