Université de Napierville

Festival du Cinéma de Napierville

Photo à suivre


Également connu sous les noms de : Vatfair-Fair Institute for the Advancement of Cinematic Arts Festival of Napierville, Festival du Cinéma de l'Université de Napierville, Festival International du Cinéma de l'Université de Napierville.

Le trophée Marshall


Suggéré par le Jury du Festival du Cinéma [International] de [l'Université de] Napierville de 1955 et élaboré à partir d'un concours auquel se sont inscrits la plupart des artistes de la région, le Trophée Marshall™ est aujourd'hui un symbole de réussite dans le domaine cinématographique.

Oeuvre de Sosthène du Cresson, père, et de Madame Clara Bibesco-Greffulhe, épouse du Professeur Marshall, cette sculpture, audacieuse même pour l'époque, combine l'argent, l'acier inoxydable et l'onyx dans un univers dénudé mais plein de symbolisme.

Son socle en spirale est là pour rappeler que le cinéma est un art de mouvement et d'aspiration vers le beau. L'argent utilisé pour ce socle souligne que les premiers films avaient pour base ce précieux métal. La plume indique que la littérature est intimement reliée à cet art et l'onyx a été choisi pour ses reflets et  sa translucidité symbolisant le côté pictural et lumineux du cinéma. L'acier inoxydable est là pour souhaiter une conservation plus adéquate des oeuvres cinématographiques.

Le Trophée Marshall™ est remis en trois exemplaires à chaque année : au comédien et à la comédienne qui se sont le plus illustrés dans un long métrage au cours des précédents douze mois et à l'ensemble de l'équipe qui a réalisé le meilleur film, long métrage ou autre, au cours de la même période.

Le Festival du Cinéma [International] de [l'Université de] Napierville se distingue en ce sens car il ne fait aucune distinction entre un rôle de premier plan, un second rôle ou même un bit-part, ni entre un long métrage, un documentaire ou, depuis récemment, un vidéoclip.

En l'an 2001, exceptionnellement, le Trophée Marshall™ a été remis à deux comédiens (un comédien et une comédienne) pour l'ensemble de leurs oeuvres en célébration du nouveau siècle : Roger Moore et Lindsay Wagner. - Quant au prix pour le meilleur film, le jury l'a attribué à un réalisateur qu'il est inutile de nommer (Milos Husak Dubchek) pour l'ensemble de son oeuvre également.

Pour l'attribution des trophés Marshall depuis 1956 voir à :


Confidentialité, publicité et détails sur l'attribution du Trophée Marshall™

Le décompte des votes est fait sous la haute surveillance de deux comptables (dont un c.a.) de la Vatfair-Fair Accounting and Creative Mathematic Society généralement choisis au hasard parmi les employés les plus prometteurs de cette firme.

La publicité du Festival du Cinéma [International] de [l'Université de] Napierville est assurée conjointement par la Vatfair-Fair Underwater Advertising Company, la Vatfair-Fair Broadcasting Corporation, la CNAP et la CCAP.

Le Trophée Marshall™ est fabriqué quant à lui dans le plus grand secret par la Vatfair-Fair Trophy Manufacturing Company à partir du plus fin argent de la Vatfair-Fair Gold, Platium and Silver Mine du Colorado, d'onyx en provenance de ses mines de Nouvelle-Angleterre et d'acier forgé dans ses ateliers de Saint-Witz.

 

Retour, si vous êtes venu par là, au  Festival du Cinéma de Napierville

Sinon, voir au : Old Swann Hotel

Ou encore à : Marcel Proust


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru