Université de Napierville

Saint-Antoine-de-Tilly

Photo à suivre


Il existe cinq villes, paroisses ou villages portant le nom de Saint-Antoine au Québec :

Saint-Antoine-des-Laurentides, dans les Laurentides.

Saint-Antoine-de-Lavaltrie,  près de Lavaltrie

Saint-Antoine-de-l'Isle-aux-Grues, sur l'Isle-aux-Grues

Saint-Antoine-sur-Richelieu, sur [le] Richelieu

et

Saint-Antoine-de-Tilly,  dans la circonscription de Lotbinière.

Pour comprendre pourquoi un Tilly soit apparu à ce dernier endroit, il faut se référer à un certain Boniface Legardeur (du célèbre pont), sieur de Tilly et de Mutrécy  [*], né après 1510, décédé avant 1566 et marié à une certaine Louise de Montfriand (des Montfriand de Saint-Lambert) qui y fit construire un manoir, non loin de Québec, en face du fleuve Saint-Laurent.

Deux villages [**] portent le nom de Tilly, en France : Tilly-la-Campagne (population : 93) et Tilly-sur-Seulles (population : 1 266), tous deux situés en Basse-Normandie (par rapport à la «Haute», parce que : à droite de la Seine).


[*] Le village de Mutrécy se trouve dans le canton de Thury-Harcourt, dans le Calvados. On y retrouve une église entièrement romane, à l’exception d’un clocher et d'un porche du XVIIIe siècle, de baies gothiques, de bancs du XIX et du XXe, de divers accessoires récents et d'un toit de, tout au plus, cinquante ans. - Population : 267.

[**] Trois en comptant La-Motte-Tilly dans le département de l'Aube (code postal 10400, à côté de Nogent-sur-Seine. La -Motte-Tilly est à l'origine une seigneurie ayant successivement appartenu aux familles suivantes : Trainel, Raguier, d'Elbeyne, Bournonville, de Noailles (Chevalier de la Toison d'Or), Terray, Rohan-Chabot et Maillé de la Tour Landry. (Merci à Monsieur Duschnel pour ces renseignements.)


Cinq saints se partagent la joie de s'appeler Saint-Antoine :

Saint-Antoine le Grand né à Quéman en Haute-Egypte (beaucoup de saints sont venus au monde en Haute-Égypte - plusieurs aussi, y sont morts), né, donc, en Haute-Égypte en 251, mort en 356 - donc mort à 105 ans - et qui est célèbre pour ses tentations ;

Saint-Antoine-Marie Claret, né à Sallent en Catalogne en 1807, mort à Fontfroide en 1807, fondateur de la Congrégation des Missionnaires-Fils du Coeur immaculé de Marie ou Clarétins (qu'au Canada, on a appelé les Pères Clarétins - voir à Communautés religieuses) ;

Saint-Antoine Daniel, né à Dieppe (station balnéaire, port de voyageurs et de commerce, industrie automobile, alimentation, etc.) en 1601, mort au Canada en 1648, massacré par les Hurons (de la famille linguistique iroquoienne, aussi appelés wendat - d'un mot iroquois signifiant Huron) ;

Saint Antoine-Marie Zaccaria (des Zaccaria de Crémone), né en 1502, mort en 1539, le fondateur des barnabites (ordre catholique des clercs réguliers de Saint-Paul) ;

   et, le plus connu de tous :

Saint-Antoine-de-Padoue, né à Lisbonne vers 1195 et mort à Padoue en 1231 qu'on invoque, à l'occasion,  pour retrouver des objets perdus.

   Note concernant ces cinq saints Antoine et un certain saint Éphrem :

Il n'existe qu'un seul Saint-Éphrem, né à Nisibis vers 306  et mort à Édesse en 373. - Ce fait troublant faisait dire à un statisticien que si certains parents hésitaient à choisir, pour le nom d'un de  leurs fils, entre Éphrem et Antoine, ils avaient  cinq fois plus de chance que ce fils soit éventuellement canonisé s'il portait le nom du second plutôt que du premier. - Bien entendu, cet énoncé est sans fondement.


Des Antoine, bien sûr, il y en a eu d'autres :

Marc-Antoine connu pour ses amours avec Cléopâtre (de la dynastie des Lagides),

Étienne Antoine, le sculpteur des Trois Grâces pour la place de la Comédie à Montpellier (Chef-lieu de la Région Languedoc-Roussillon et du département de l'Hérault, à 753 km au sud de Paris ; 220 000 habitants [les Montpelliérains] : académie et université ; cour d'appel et évêché ; ensemble urbain des XVIIe -XVIIIe siècle  ; faculté de médecine ; abbaye du XIVe siècle ;  quartier Antigone par R. Bofill ; musée F.-X. Fabre ; école militaire d'administration (1948) et école d'application de l'infanterie (1967).)

André Antoine, né à Limoges en 1858, mort à Le Pouliguen en 1943, acteur et metteur en scène de théâtre français,  propagateur de l'esthétique naturaliste (a mis en scène Dranem),

Jacques Denis Antoine, né et mort à Paris (1733 - 1801), architecte français, auteur de hôtel de la Monnaie (ou Hôtel des Monnaies) installé dans l'ancien hôtel de Nevers, puis de Guénégaud et puis de Conti du nom de la princesse qui vint s'y établir en 1670. - Voûte d'entrée à caissons ; escalier à double révolution, suite de salon dominant le quai (le quai de Conti), en face du square du Vert Galant.

Antoine de Bourbon, né en 1518, mort en 1562, Duc de Vendôme (1537 - 1562), roi de Navarre (1555 - 1562) et époux de Jeanne III d'Albret, le père d' Henri IV. - Cet Antoine prit part à la première guerre de Religion à la tête de l'armée royale catholique et fut tué au siège de Rouen.

Louis Antoine, le mystique belge, fondateur de l'Antoinisme, religion théosophique divinisant l'individu et combattant la maladie par l'esprit et qui a failli devenir une hérésie (pas lui mais l'Antoinisme) - Voir à : www.antoinisme.be

Antoine de Bourgogne dit le Grand Bâtard, fils de Philippe le Bon, lui-même fils de Jean Sans Peur, petit-fils de Philippe III le Hardi et arrière-petit-fils de Louis IX,

Antoine de La Sale, l'auteur de Les quinze joies du mariage

et

Le Grand Antonio, tireur d'autobus.


Pour Tilly, outre celui mentionné ci-dessus, se rappeler  :

Jean t'Serclaes, comte de Tilly, né au Château de Tilly, Brabant, en 1559 et mort à  Ingolstadt en  1632, général au service du Saint Empire. - Commandant l'armée de la Ligue catholique pendant la guerre de Trente Ans, il gagna la bataille de la Montagne Blanche (1620) sur les Tchèques et celle de Lutter (1626) sur les Danois. Il remplaça Wallenstein comme chef des troupes impériales (1630) mais fut battu à Breitenfeld en 1631 et tué par les Suédois.

 

Retour à la route qui mène de Saint-Romuald-d'Etchemin à Napierville


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru