Université de Napierville

Ligue de Baseball de l'UdeNap

Photo à suivre


(L.I.B.A.C. de l'UdeNap)

La Ligue de Baseball de l'UdeNap, mieux connue sous le nom de la L.I.B.A.C. de l'UdeNap (Ligue de Baseball Amateur du Campus de l'Université de Napierville - à ne pas confondre avec la F.I.B.A, la Fédération Internationale de Bilboquet Amateur), doit son existence à un carreau brisé, le 8 avril 1889, du côté ouest de la maison du Grand Marshall.

Ce jour-là, en effet, alors qu'il travaillait à la conception, aux dessins et à l'élaboration des plans de ce qui allait devenir l'actuel campus de l'Université de Napierville (voir à Chronologie du Grand Marshall, 1889), une pierre, lancée par un maladroit quidam vint percuter puis briser un carreau de son bureau. - Enquête faite, il s'est avéré qu'il s'agissait d'un groupe de jeunes  désoeuvrés en mal d'activité qui s'amusaient à se lancer des pierres mutuellement.

Ayant entendu parler d'un jeu en passe de devenir très populaire aux USA et qu'on appelait baseball, le Grand Marshall ne songea qu'à obtenir une copie de ses règlements et de créer une ligue pour ces jeunes. La chose fut faite dans la semaine qui suivit.


La Ligue de Baseball Amateur du Campus de l'Université de Napierville a, pour règlements, les mêmes que ceux de la Ligue Nationale de Baseball américaine à quelques détails près :

1. - Le quadrilatère à l'intérieur duquel la partie se joue mesure, comme celui de la LNB, neuf virgule un, quatre, quatre, zéro, un, sept, neuf mètres de côté mais ces côtés, au lieu d'être disposés à angle de 90 degrés, avec le marbre à une des pointes ainsi formées, ces mêmes côtés sont disposés en losange, la pointe à laquelle est disposé le marbre n'ayant qu'un angle de 45 degrés. - Cette transformation avait pour but de permettre l'installation de terrains de baseball dans des endroits plus étroits. - Des rues par exemple.

2. - Le nombre de joueur est réduit à sept (ou huit, selon les disponibilités), les arrêts-courts étant supprimés et un autre poste, celui de quart-arrière peut être ajouté.

3. - Le nombre de prises permises avant un coup sûr passe de trois à quatre dans le cas des lanceurs, peu réputés pour leur force de frappe ; sauf si la moyenne de ces lanceurs est au-delà de .333, les moyennes étant calculées avant le début d'une partie.

4. - Le nombre de manches ne doit jamais être inférieur à sept mais ne peut dépasser onze ; un tirage au sort décide du gagnant en cas de nullité.


La saison régulière (20 parties) débute le lundi de Pâques ou le lendemain.


Joueurs célèbres de la L.I.B.A.C. :

Shoeless Joe Marshall

Bo Marshal (qui était aussi footballeur, hockeyeur et joueur de basket)

Mickey Marshall (grand frappeur)

Satchel Marshall (lanceur)

et

Euclide Marshall (moyenne à vie : .998)

 

Retour, si vous êtes venu par là, à : Ben Hur

Sinon, voir à : Drummondville

Ou encore à : King Oliver


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru