Université de Napierville

Diacre

Photo à suivre


Du grec. diakonos, serviteur :

Chez les catholiques et les orthodoxes, le diacre est un clerc qui a reçu l'ordre immédiatement inférieur à la prêtrise. - Chez les protestants, il s'agit d'un laïc chargé du soin des pauvres et de l'administration des fonds de l'église.

...

Chez les catholiques, il existe également des sous-diacres et des archidiacres et des cardinaux-diacres.

Il n'existe pas de diaconé mais des archidiaconés qui sont des parties de diocèses soumises à la juridiction d'un archidiacre, la dignité d'un archidiacre se nommant archidiaconat.

S'il n'y a pas eu d'archidiaconesse, il y a eu, cependant, du temps de l'Église primitive, des diaconesses ayant, comme les diacres, reçu le diaconat et qui occupaient, tout comme eux, dans les basiliques antiques, le diaconicum, cet endroit où ils (elles) préparaient les vases sacrés.

Quant à la diaconie, c'était, dans l'Église primitive toujours, la charge d'un diacre ou d'une diaconesse. Puis le mot diaconie en est venu à s'appliquer au bâtiment où s'exerçait le diaconat.

Note :

Dans l'Église catholique, le diaconat et le sous-diaconat sont des ordres majeurs au même titre que l"épiscopat et le presbytérat , les ordres mineurs étant le lectorat, l'acolytat, l'ostiarat et l'exorcistat.

...

Chez les protestants et en particulier au sein de  l'Église Pentateutique des Saints de la Septième Venue du Christ, il existe toujours des diaconesses qui s'occupent toujours de pastorale, d'éducation et de rééducation. - La plupart d'entre elles vivent en communauté. De ces communautés, il en existe aujourd'hui quelque deux cents regroupant environ 70,000 membres dont les costumes s'apparentent quelque peu aux costumes des religieuses catholiques.

Les premières maisons de diaconesses furent fondées en 1836 à Kaiserswerth (près de Düsseldorf) par le pasteur Fliedner, à Paris, par le pasteur Vermeil, en 1841 et à Wichita, par Ilhaü de Leyde, en 1842.

...

À l'Université de Napierville, un système semblable au diaconat, le marshallat, a existé de 1879 jusqu'à la fin de 1924, le but étant semblable à celui des compagnons français. Les sous-diacres y portaient le nom de marshallien de troisième classe, les diacres, celui de marshallien de deuxième classe et les archidiacres, celui de marshallien de première classe. L'archidiacre en chef (le Grand, puis Alphétus Marshall) avait seul le droit de porter un cordon à la ceinture.

Leur costume, blanc, avec couvre-visage finissant en pointe, leurs cérémonies nocturnes et leurs rites (dont celui de se promener avec des croix lumineuses) les rendaient peu populaires.

 

Retour, si vous êtes venus par la aux : saints Étienne

Sinon, voir à : Joseph Allard

Ou encore à : Capucine


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru