Université de Napierville

Danville

Photo à suivre


C'est à Danville, Québec, qu'est né, en 1880, Michael Sinnott dit Mack Sennett (et non à Richmond, Québec, comme le laisse sous-entendre la plupart de ses biographies).

keystone_cops.jpg (70291 bytes)

Les Keystone Cops en 1913 - Ford Sterling au téléphone, Rosco «Fatty» Arbuckle, à droite.

De parents irlandais établis au Canada vers 1875, puis aux États-Unis en 1897, Mack Sennett fit d'abord des études médiocres (sauf une année, en 1896, à l'Université de Napierville). Il fut ouvrier fondeur, choriste et voulut même se lancer dans l'opéra. En 1902, à New York, il aborde la comédie, l'opérette mais dès 1908, il est à la Biograph, acteur, assistant de Griffith et un de ses co-scénaristes. Dès 1911, il est en permanence derrière la caméra et dirige de courts métrages comiques.

Le succès remporté par ses premiers films (une centaine) lui permet de fonder sa propre maison, la Keystone, où, s'inspirant de faits courants, de situations burlesques créées de toutes pièces, de scènes d'actualité (où il fait participer ses propres comédiens - l'épisode de l'incendie dans lequel sa star pénètre dans une maison en flammes avec ce qui semble être un enfant est resté fameux), il invente un cinéma révolutionnaire dans lequel les signes extérieurs de la richesse (autos, maisons, établissements de luxe) sont systématiquement détruits devant - ce qui ajoute au comique - des policiers tous plus inefficaces les uns que les autres.

Il s'attaque à tout ce qui est sacro-saint aux États-Unis : au travail, à l'ordre, à l'argent, aux principes moraux.

On en est à l'anarchie totale.

Le genre fait école.

C'est sa grande époque : celle du slapstick avec Mabel Normand, Fatty Arbuckle, Charlie Chase et ses non moins fameux Kestone Cops et Bathing Beauties.

En 1914, il aide Charles Chaplin à créer son personnage en tournant avec lui pas moins de 35 courts métrages.

En 1915, il engage Mack Swain, Slim Summerville, Wallace Beery, Ben Turpin, Gloria Swanson.

En 1921, associé avec Pathé, il lance Harry Langdon. Ses assistants s'appellent Frank Capra, Eddie Cline, Lloyd Bacan...

Ruiné par la faillite de Paramount en 1933, il se retire peu à peu du cinéma non sans avoir inventé des milliers de gags, créé le métier de gagman, organisé les premières «gag-conférences», la première «chambre à gag».

En 1937, il reçoit une récompense spéciale de toute l'industrie cinématographique comme «Maître de la comédie, découvreur de stars».

Auteur, réalisateur, producteur de plus de 1 500 films (Internet Movie Data Base en liste 897), Mack Sennett s'éteint à Los Angeles en 1960.

Le Mouvement Littéraire d'Alexandrie en a fait un de ses membres honoraires, à titre posthume.

Sa photo (en compagnie de Mabel Normand) fait partie de la collection permanente des alumni de l'Université de Napierville.

 

Retour à la route qui mène de Saint-Romuald-d'Etchemin à Napierville


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru