Université de Napierville

John Derek

Photo à suivre


John Derek et trois de ses quatres épouses
Ursula Andress Linda Evans Mary Cathleen Collins («Bo»)

Né le 12 août 1926,  fils du réalisateur Lawson Harris et de la comédienne Dolores Johnson [1] , John Derek débuta au cinéma en 1944 dans un petit rôle aux côtés de Claudette Colbert, Shirley Temple et Joseph Cotten dans Since You Went Away de John Cromwell.

Ses premiers rôles majeurs, il les obtint : en 1949 en jeune délinquant défendu par Humphrey Bogart dans
Knock on Any Door de Nicholas Ray, en 1950, en fils de politicien dans All the King's Men de Willie Stark puis, la même année, dans le rôle titre de Robin des Bois dans Rogues of Sherwood Forest de Gordon Douglas. - En 1953 il était le Prince Roland dans Prince of the Pirates de Sidney Salkow, puis, en 1954, Hajji Baba avec, comme partenaire Elaine Stewart (la Princesse Fazkia) dans Les Aventures d'Hajji Baba de Don Weiss.

En 1956, il joue le rôle le plus important de sa carrière, celui de Josué dans
Les Dix Commandements de Cecil B. DeMille.

Par la suite, il se tourne vers la photographie (quoiqu'on ait pu le voir la même année en Jeune Prince Malik dans
Omer Khayyam de William Dieterle puis en Taha dans Exodus d'Otto Preminger en 1960).

John fut l'époux de : Pati Behrs
[2] (de 1951 à 1957) - deux enfants : Sean et Russell -, d'Ursula Andress [3] (de 1957 à 1966), de Linda Evans [4] (de 1968 à 1974) et de Mary Cathleen Collins [5] mieux connu sous le nom de «Bo Derek» qu'il découvrit à l'âge de 16 ans en 1975 et qu'il épousa deux ans plus tard.

John Derek est décédé des suites de complications dues à une intervention chirurgicale au coeur le vendredi 22 mai de l'an 1998 à 12h45 au Santa Maria Marian Medical Centre de Santa Maria, près de son ranch à  Santa Ynez, Californie.


[1] Dolores Johnson dont la carrière cinématographique s'étend de 1925 (What Price Beauty ? de Tom Buckingham avec Natacha Rambova née Winifred Shaughnessy Hudnut en 1897 et décédée en 1966, alors l'épouse de Rudolph Valentino) à 1932 (While Paris Sleeps d'Allan Dwan avec Rita La Roy née Rita Stuart dans le rôle de Fifi).

[2] D'origine française, Madame Pati Berhs a été imortalisée à l'écran dans des films comme The Razor's edge (Edmund Goulding - 1946), Forever Amber d'Otto Preminger (1947) - où elle est maquilleuse -, Unfaithfully Yours de Preston Sturges (1948), The Beautiful Blonde from Bashful Bend du même réalisateur (1949) - dans lequel Betty Grable donnait la réplique à Cesar Romero et Come to the Stable d'Henry Kostner (même année).

[3] Née en 1936 à Berne en Suisse, Madame Ursula Andress est surtout connu pour son rôle d'Honey Rider dans le Dr. No de Terence Young (1962) (le premier des James Bond)  qu'elle tourna aux côtés de Sean Connery mais la limiter à ce rôle, c'est ignorer le fait qu'elle avait joué, avant ce Dr. No dans plusieurs autres films, à Rome dans les années cinquante : Le Avventure di Giacomo Casanova et Un Americano a Roma, deux films de Steno (1954) puis La catena dell'odio de Piero Costa (1955) pour n'en nommer que trois. - Par la suite, elle fut une admirable Marguerita Dauphin dans Fun in Accapulco de Richard Thorpe (avec Elvis Presley) - Prix Marshall, meilleure interprétation (1963). - Et cela, c'est sans compter ses rôles dans She de Robert Day (1965), Le soleil rouge de Terence Young (1971), La Montagna del dio cannibale (*) de Sergio Martino (1978) , Man Against the Mob : The Chinatown Murders de Michael Pressman  (1989) et plus récemment dans Cremaster 5 de Matthew Barney (1998) (rôle de la reine). - La rumeur veut que les mensurations de Madame Andress aient été, au début de sa carrière, les mêmes que celles de la Vénus de Milo. - Notre envoyé spécial à Paris n'a pu, sur place, vérifier cette état de choses et toutes les demandes que nous avons adressées jusqu'à ce jour à la direction du Louvre sont demeurées sans réponse.

(*) Voir à Sainte-Marguerite d'Écosse.

[4] L'inoubliable Kristle Jennings Carrington dans Dynasty (1981-1989) aux côtés de Pamela Sue Martin mais dont la présence avait déjà été remarquée dans le rôle de Sugar Kane dans Beach Blanket Bingo de William Ashey (1965) (meilleur film de l'année). - Voir à Beach Movies.

[5] Madame Bo Derek, immortalisée dans des chefs-d'oeuvre comme Orca de Michael Anderson, 10 de Blake Edwards, Tarzan the Ape Man (1981) et Bolero (1984) (ces deux derniers films dirigés par son regretté mari) a tourné, plus récemment, dans Frozen with Fear (2000) de Paul Lynch (mieux connu pour avoir dirigé David Hasseldhoff dans la série télévisée Baywatch). - Dans ce film Madame Derek joue le rôle d'une agoraphobe, témoin de l'assassinat de son mari et dont elle ne peut retrouver le corps. Elle embauche un détective privé qui n'est pas trop certain de la vision des choses que Bo lui présente. - Un thriller quoi. - La critique a toujours été peu élogieuse à son égard allant, en 1990, jusqu'à la nommer la pire comédienne des années quatre-vingt (au moment où la carrière de Brooke Shields était à son apogée, i.e. : Blue Lagoon de Randall Kleiser, 1980 etc.) mais ses photos ont fait d'elle la talentueuse personne que l'on connaît. - Aujourd'hui, Madame Derek s'est recyclée dans le commerce d'aliments pour animaux domestiques. - Récemment, quand même, le 31 janvier dernier en fait (2002), elle a été nommée sur le conseil d'administration du John F. Kennedy Center for the Performing Arts.

 

Retour au Festival de film de Napierville


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru