Université de Napierville

La prière du convalescent

Photo à suivre


(Poème d'Albert Samain tiré d'Au jardin de l'infante (1893)

Les jardins odorants balancent leurs panaches.
L'eau miroite au soleil, et le ciel est heureux.
Mon coeur, tu peux rentrer dans l'ombre où tu te caches ; 
Ton impuissance insulte au monde vigoureux.

Dans un tressaillement qui fait craquer l'écorce,
L'arbre, géant joyeux, tend ses cent bras musclés. 
La terre, ivre de sève, étouffe dans sa force, 
Et la feuille éperdue a des frissons ailés.

Mon coeur, tu t'en vas seul dans le bonheur des choses ; 
Pourtant l'Espoir frémit dans l'azur du matin.
C'est le temps du travail et des métamorphoses,
Il faut à chaque jour un soir lourd de butin.

L'amour passe au galop dans les forêts obscures, 
Triomphal et levant des bras tachés de sang.
Le sang tombe étoilé des virginités mûres 
Et l'air tiède des soirs est comme un vin puissant.

Tout se réveille, et vibre, et germe, et se déploie, 
Et porte dans le coeur un plein soleil d'orgueil, 
Le monde a les couleurs splendides de la joie ;
Seul, je traîne un corps las courbé vers le cercueil.

Seigneur, laissez tomber dans ma coupe tarie 
Une goutte, une large goutte du vin d'or !
Mon coeur est un enfant qui désespère et crie...
Seigneur, faites qu'enfin sous ma bouche flétrie

Du vieux sein nourricier le lait jaillisse encor !
Donnez-moi le vouloir, l'audace, l'énergie, 
Et le besoin viril de prendre et de dompter, 
Et que je sente enfin, dans mon âme élargie, 

La Force comme une rose rouge éclater !


Note : Le critique lillois, F. Tapolard fait remarquer dans on Albert Samain, l'évanescent fugitif (voir la bibliographie) que cette prière n'est pas sans rappeler celles que Robert de Montesquiou allait publier, plus tard (en 1902), à la Maison du Livre (sous le nom de Prières de tous) et dont on ne peut passer sous silence l'étonnante Prière du serviteur, ni, non plus les Ofrandes blessées (Sanzot, 1915) ou encore les Nouvelles Offrandes blessées (Maison du livre, 1915) du même auteur.

 

Retour, si vous êtes venu par là, à Albert Samain

Sinon, voir à : ***Lise Chrissonnette***


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru