Grégoire de Nice

 

Docteur de l'Église de l'Orient, Grégoire de Nysse (saint), né à Césaré de Cappadoce vers 335 et mort à Nysse vers 395, a longtemps hésité entre le monde et l'Église.

Nommé par son frère (Saint Basile) évêque de Nysse, il finit par s'intéresser, obvieusement, aux choses de l'esprit et joua (d'après Skonmadit, fils) un assez grand rôle au concile de Constantinople (381).

On dit qu'il fut un très mauvais administrateur mais un docteur éminent, une sorte d'autorité en matière d'orthodoxie.

Il a laissé de nombreux écrits contre, entre autres, l'arianisme :

  • Grande Catéchèse
  • Discours contre Eunomios (1)
  • Discours contre Apollinaire (2)
  • Etc.

(1) Dans son IIe livre contre Eunome, Grégoire attaque plus particulièrement l'identification de l'essence de Dieu avec l'agennesia, qui conduisait à la négation de la divinité du Fils. Grégoire déclare que la base de la foi chrétienne est la divinité du Fils, qui est vérité, lumière, force, vie et surtout Dieu. Ensuite il ajoute : "Ce que Dieu est selon son essence, échappe à toute tentative intellectuelle, à tout effort, mais nous avons connaissance de son existence par la grandeur et la beauté des créatures, selon une certaine analogie des choses connues. Par les énergies il nous donne seulement la foi, non la connaissance de ce qu'il est. Les eunoméeens au lieu de dire que l'essence du Père est inengendrée, prétendaient que l'inengendré constitue l'essence, afin que, par la contradiction avec le genneton ils puissent prouver la différence de nature entre le Père et le Fils." 

(2)  H. Lietzmann, Apollinaris von Laodicea und seine Schule, TU 1, Tübingen, 1904, p. 180, 21-24

 

- Texte : Cornelius Chasuble


Retour, si vous êtes venu par là, à : Roy Orbison

Sinon, voir à : la Balade du grand brûlé

Ou encore à : Buster Keaton


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru