Ciotat arrosant un train la sortie d'une usine

Film expérimental de Marshall le Grand (1893)

Ce film avant-gardiste (un seul plan d'une nature morte au lever du soleil par un matin de brume (17 minutes, 22 secondes - noir et blanc) fut ignoré du public en général en raison, sans doute, de son caractère élitiste, mais la Presse de l'époque lui rendit bien l'hommage qu'il méritait.

Seul l'Intransigeant de Coaticook alla jusqu'à en contester l'authenticité, indiquant qu'on aurait pu relier, bout à bout, 24 photos identiques autant de fois que le film contenait de secondes.

La chose fut portée devant les tribunaux qui tranchèrent en faveur de l'auteur lorsqu'un astucieux amateur fit remarquer que, derrière le chandelier mauresque et la guitare espagnole et devant le bol à soupe, un escargot traversait la scène de gauche à droite pendant quelque 87,68 % du temps...


Retour, si vous êtes venu par là, à : Thibault de Flandres

Voir à Festival du Cinéma de Napierville

Mais aussi à : Fatima Marshall-Faulenzer


accueil |  infos  |  pour nous écrire

© - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec,Canada J0J 1L0




Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Hermningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son éminence) - Inferna Mieli (Ms) - Jean Sérien et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru