Université de Napierville

Saint Thomas de Villanova


L'hagiographie nous enseigne qu'il y a eu plusieurs Thomas qui ont été canonisés à commencer par le plus célèbre d'entre eux, l'apôtre Thomas (notre photo) connu pour son incrédulité (saint Jean, XX, 19-29) et qu'on représente souvent équerre à la main (tableau de Rubens à Madrid), avec la lance de son supplice (volet du triptyque Portinari par Van de Goes, à Florence) ou encore remontant l'escalier qui mène, depuis la rue Lamarck,  à la Butte Montmartre  (huile sur velours par Raoul-Jean Bienmis, Musée du Grand Marshall).

Thomas est, effet, également le nom de :

Saint Thomas d'Aquin, mort à Fossa Nova en 1274

Saint Thomas Becket, assassiné à Canterbury en 1170

Saint Thomas More (ou Morus), exécuté sous les ordres d'Henry VIII, en 1535

et nous pourrions continuer, comme cela longtemps.

Tous les Thomas, nous nous empressons de le souligner, ne furent pas cependant tous des saints malgré que chacun aurait pu l'être.. - On n'a qu'à songer à :

Thomas à Kempis, cet écrivain mystique allemand décédé à Sint Agnietenberg en 1471

Thomas d'Angleterre, le célèbre trouvère du XIIe siècle, auteur d'un des Tristan

Thomas Bradwardine, le théologien anglais décédé en 1349

Thomas d'York, cet autre théologien décédé vers 1245

Thomas Pills, auteur d'un encyclopédie religieuse mort en 1921 des suites d'une des premières pneumonectomies

Et on ne saurait passer sous silence :

L'écrivain français Antoine Léonard Thomas (1809-1871), auteurs de nombreux éloges (ceux du Maréchal de Saxe sont célèbres)

Ambroise Thomas (1811-1896), le compositeur de Françoise de Rimini

Le statuaire Gabriel Jules Thomas (1824-1905), à qui on doit Mademoiselle Mars (Comédie-Française)

Le miniaturiste Jehan Thomas (1678-1754), à qui l'on doit des miniatures

Sidney Thomas (1850-1885) qui a découvert, en 1876, un moyen de déphosphorer la fonte obtenue à partir de minerais phosphoreux

Gabriel Thomas (1854-1932) qui fut longtemps directeur du musée Grévin

Albert Thomas (1878-1932), le feu député socialiste à qui l'on doit Le second Empire dans L'histoire socialiste de Jaurès.

Antoine Thomas, ce parfait linguiste décédé en 1935 et qui a participé avec A. Darmesteter et A. Hatzfeld à la rédaction d'un Dictionnaire général de la langue française

Kurt Thomas, né en 1904 et vraisemblablement décédé aujourd'hui, qui, en 1957, fut nommé cantor de Saint-Thomas de Leipzig

Dylan Thomas (1857-1935), ofcoursément, le poète anglais décédé à New York en 1953

Thomas de Thomon (1754-1813), l'architecte responsable de l'hôpital d'Odessa

Christian Thomas (1655-1728), le jurisconsulte allemand décédé en 1728

Clément Thomas, l'homme politique français né en 1809, qui fut, hélas, compromis dans le complot de Lunéville mais qui combattit loyalement à Buzenval, en 1870 avant d'être fusillé par des émeutiers, à Montmartre en compagnie du général Lecomte le 18 mars 1871

et

Thomas Marshall (1694-1756), le peintre-architecte de Jouvence (Var), un des rédacteurs des manuscrits de la Mer Morte.

15-04

Retour, si vous êtes venu par là, à : Claudius

Sinon, voir à : Fatty Arbuckle

Ou encore à : escabeau

Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Le Castor ™ - L'organe officiel de l'UdeNap

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0

accueil |  infos  |  pour nous écrire
Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru