Université de Napierville

Pessinont(e)(s)


Monastère souterrain des Pessinontes (Pirée)


Nom donné à une secte religieuse de reclus (4e siècle) :.

Originaire du Pirée, ses membres étaient à peu près tous unijambistes ou manchots, pratiquaient le célibat et portaient la haire.

Son règlement interdisait tout contact avec le monde extérieur et ses membres ne se reproduisant pas entre eux, cette secte n'eut donc qu'une brève existence.

On lui droit quelques statues, un livre de prières et un chant d'offertoire utilisé plus ou moins régulièrement dans la partie sud de l'île de Madagascar où il  fut introduit par un pasteur anglican à la fin du XIXe siècle (le 6 mai).

On écrit : UN Pessinonte (avec un e à la fin) mais UNE Pessinont (sans e à la fin).


Livre récent :

L'absence des Pessinontes dans la correspondance de Pline l'Ancien - suivi de : Trajan et les Daces ou l'histoire d'une colonne (R.V. Villemeuble - Presses de Croatie, 1998)

Retour, si vous êtes venu par là, à : La Manic

Sinon voir à : Canaan

Ou encore à : Ottoman Empire Inc.

Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Le Castor ™ - L'organe officiel de l'UdeNap

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0

accueil |  infos  |  pour nous écrire
Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru