Université de Napierville

Pancrace

 

 

 

Pancrace :

Le mot pancrace est d'origine grecque : pankration de pas, pantos, tout et kratos, force

On appelait pancrace un combat gymnique qui combinait la lutte et le pugilat : les adversaires avaient les poings nus mais il était défendu de se servir de sa mâchoire ou de mordre. Cet exercice se disputait sur un terrain ameubli à la pioche, puis arrosé.

Ci-dessus : le pancrace, tel que pratiqué aujourd'hui (Arkansas Gazette)

Pancrace moderne, autre image :

Attention :

L'image qui suit, prise à la fin d'un pancrace où participaient Brittany, Cathlyn, Celeste, Daizy, Hara, Jessica, Kayla, Michelle, Miranda et Vanessa, décrit une scène comportant des éléments de violence et d'érotisme et ne s'adresse qu'à un public averti.
 

- Anonyme - 15-04

Retour, si vous êtes venu par là, à : Hans Schmidt

Sinon, voir à : Apparitions et soucoupes volantes

Ou encore à : Wladek Kowalski


Pour les dernières nouvelles concernant l'UdeNap :

Voir : Le Castor™ - L'organe officiel de l'UdeNap (édition courante)

(c) - Sauf : citations, extraits sonores, (certaines) photos et autres fichiers :
Université de Napierville
101 esplanade du Grand Marshall,
Napierville, Québec, Canada J0J 1L0


Conception : Vatfair-Fair Design and Hold Harmless Co. - Vatfair, Planter, Hencourt et Associés - Cornelius Chasuble, q.t. - Copernique Marshall - Olaf de Huygens-Tremblay - Fawzi Malhasti (Mme) - Simon Popp - Paul Dubé - Herméningilde Pérec - Roger V. Landry - Moe Spitzman (Son Éminence) - Inferna Mieli (Ms) et la collaboration exceptionnelle de Georges de Napierville de même que la Bijouterie Petiot-Landru